Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nailbiter T01

Publié le par Nicolas Biffi

Salut les lecteurs, j’espère que vous avez une soif de tueur en série, d’enquête et de mystère car le comics dont je vous parle aujourd’hui parle de ça, il s’agit de Nailbiter tome 01.

Nailbiter est un comics publié par Image aux USA et Glénat Comics en France, l’on retrouve Joshua Williamson et Mike Henderson aux dessins.

Des airs de Silence des Agneaux

S’il y a bien une grosse référence à la pop culture et qui sert pratiquement de base au scénario, c’est bien le Silence des Agneaux. D’ailleurs ce comics fait plus que s’adapter à l’œuvre, ils en font souvent référence dans les dialogues aux points que cela devienne hilarant à certains moments.

Pour ce qui ne connaisse pas l’œuvre, il s’agit d’une agent du FBI qui enquête sur les meurtres d’un tueur en série et qui se fait aider par Hannibal Lecter, un psychiatre cannibale.

Le comics reprend plus ou moins la même base, dans la ville de Buckaroo, le shérif Crane doit faire face à une série de meurtre, elle se retrouve alors aider par Nichalos Finch, un agent des renseignements militaires. Tout ce qu’il se passe semble tourner autour de Edward Charles Warren, l’ancien tueur en série de Buckaroo.

La malédiction de Buckaroo

Buckaroo et la malédiction qui tourne autour de cette ville est bien la chose la plus intrigante, étrange et sensationnelle qui soit, c’est d’ailleurs le sujet principale du comics.

En effet Buckaroo a créé 16 tueurs en série dont certains font partie des plus connus, 16 tueurs en série semble déjà énorme en soit, mais Buckaroo est un petit village et en prenant la réflexion dans ce sens, il est certains qu’une chose se passe dans cette ville. Pour vous donner une idée de la taille de cette ville, deux des personnages que l’on croise, Raleigh Woods, de la boutique de Serial Killer et Morty, le médecin légiste, sont des descendants de deux des 16 tueurs en séries de la ville.

En fait, il semblerait que nombreuse sont les personnes dans Buckaroo à avoir comme ancêtre un de ses tueurs en séries.

Ainsi une question se pose, comment Buckaroo peut avoir autant de Serial Killers ? Est-ce qu’il y a une véritable malédiction ? Est-ce que le diable se cache dans cette ville ? Un véritable mystère.

L’apparition d’un nouveau tueur

Alors que Nicholas Finch se trouve à Buckaroo pour retrouver son contact Eliot Carroll, mais son ami a disparu et il va essayer de le retrouver avec l’aide du shérif Crane. Mais cette recherche se complique quand de nouvelle série de meurtre commence à se passer dans la ville.

Un nouveau tueur en série semble être sortie des entrailles de la ville, mais l’enquête de Crane et Finch autour de ce nouveau tueur va s’avérer vraiment plaisante et étrange. L’affaire semble plus tordu qu’ils ne le pensaient car ce dernier tueur semble impossible à saisir mais se trouve partout, de plus, il imite les meurtres de ses seize prédécesseur.

Une bonne dose de glauque et d’imagination

Comme dit précédemment, Buckaroo a donné naissance à 16 serial killers et le 17ème tueur semble imiter ses prédécesseurs, ainsi dans ce premier tome, l’on apprend l’existence de certains de ses tueurs et de leurs modes opératoires.

Bien que l’explication de leurs actes semble glauque et déplacé, je dois dire que cela ne manque pas d’imagination, je ne vais rien vous raconter pour que vous gardiez la surprise, mais c’est vraiment quelque chose de spécial. Ainsi, le sujet des serials killers semblent bien adapté et bien travaillé.

Conclusion

Ce premier tome de Nailbiter est plus que prometteur, l’histoire est intrigante et prenante, le sujet des serials killers est très bien travailler et l’enquête est très prenante, j’ai hâte de découvrir la suite.

Commenter cet article