Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Black Widow: Raison d'être

Publié le par Nicolas Biffi

Salut les lecteurs, aujourd’hui nous allons parler de l’espionne la plus célèbre de l’univers Marvel, vous l’aurez compris, il s’agit de Black Widow.

Raison d’être est un comics sur Black Widow, publié en 2014 par Panini comics, c’est Nathan Edmondson qui est au scénario et Phil Noto au dessin.

La face cachée de Natasha

J’ai lu très peu de comics ou l’on découvre un peu le passée de Natasha Romanov et c’est le seul comics qui lui est dédié que je lis mais il y a bien une chose que j’ai apprécié, c’est voir pourquoi elle fait ce qu’elle fait.

Elle continue à jouer au espion dans le monde, mais elle le fait pour un but précis, elle le fait pour se racheter de ses actes passées, tous les sous qu’elle gagne, elle le reverse à des familles ou associations en liens avec ses crimes passées. C’est une chose que je ne savais pas sûr elle et j’ai été agréablement surpris, bien sûr je savais que Black Widow avait un cœur.

L’on découvre aussi son style de vie, toujours en mouvement, elle ne reste jamais sur place, jamais à son domicile au point qu’elle n’a pas vraiment d’ami à part son avocat.

Deux histoires qui méritent plus

En général, ce comics se présente en deux parties, la première ou l’on suit Natasha sur de nombreuse missions pour voir son style de vie et comprendre ses actes, puis l’on a une deuxième partie remplis d’actions ou Natasha tente de retrouver un tueur très fort. Ses deux parties sont plutôt sympas mais l’une comme l’autre, l’on aimerait en voir plus.

Pour la première partie, on découvre beaucoup de chose mais les missions qu’elle fait sont trop rapides, une mission dure deux ou trois pages en général, d’un côté cela sert à nous montrer la lassitude de son métier, mais cela reste légèrement embêtant. Il aurait été plus sympathique de découvrir son histoire sur de nombreux chapitres et détaillé plus les missions, sa manière de pensée car cela nous permettrait d’avoir beaucoup plus d’empathie.

Ensuite, il y a sa grosse mission pour retrouver Molot Boga, un tueur à gage redoutable, on la suit alors sur plusieurs destinations, on la voit enquêter et tout le reste mais cela reste trop rapide. Cela dure trois chapitres hors le méchant a beaucoup de charisme au point que j’aurais aimé en savoir plus sur lui, le voir agir plus. L’histoire est tellement précipitée que la fin en devient un désastre, je la trouve bâclé alors que le reste du récit est très bon.

Un démarrage lent

Comme je l’ai expliqué, le comics est fait en deux parties et la première partie est tellement rapide qu’elle ne nous laisse pas le temps d’apprécié les choses, au point que l’on se détache de l’histoire. Ainsi c’est bien la moitié du comics qui sert pratiquement à rien car on se retrouve dans un récit très ennuyeux et c’est gênant.

Ainsi l’on doit s’accrocher pour passer la première partie, la moitié du comics pour arriver au plus intéressant.

Conclusion

Black Widow est un personnage intéressant et pourrait apporter un autre style de récit en dehors des histoires de super-héros, c’est ce que comics essayent de faire mais de façon faible alors que le récit semble avoir du potentiel.

Commenter cet article