Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Satellite Sam

Publié le par Hornfreak

Difficile de résister longtemps à l’envie de découvrir ce comics tellement les couvertures s’adressent directement à vos parties génitales et en plus ce sont deux grands noms derrière cette série : Matt Fraction au stylo et Howard Chaykin au crayon ! à savoir que Image Comics propose souvent le 1er TPB des nouvelles séries à un tarif inferieur à 10USD, c’est l’occasion d’essayer des nouvelles choses !

L’histoire prend place dans le milieu télévisuel des années 50. L’acteur principal de la série Satellite Sam est retrouvé mort et son fils décide de mener l’enquête pour résoudre le mystère qui plane au dessus de celle ci. Il aura pour seul indice un set de photos sexy de différentes femmes.

L’intrigue et l’enquête vont se développer dans l’univers de la télé et du showbiz et nous allons avoir droit à nombre de points de vue de ce milieu : brainstorming, l’acteur qui entretien sa forme physique avec la petite nouvelle, l’actrice qui entretien la bi… sa place dans la série, et bien d’autres choses passionnantes… N’ayant pas de pied dans ce milieu je ne sais pas si l’environnement décrit est crédible, par contre c’est plutôt proche de l’idée que je m’en fais.

Premier cover de Satellite Man

Premier cover de Satellite Man

Très clairement, ce n’est pas du tout ma marchandise, j’ai du mal à comprendre que l’on puisse se passionner pour ce genre de récit décrivant ces milieus où seul l’argent et la gloire importe (Fraction nous offre même quelques pages pour nous présenter le business plan de la série).

Et concernant cette fameuse enquête ? Celle-ci ne m’a pas du tout allechée, elle sonne creuse et à aucun moment il est fait fi de l’affection que porte le fils pour son père, rendant cet aspect du comics superficiel…

Bref je ne retiendrais de ce récit que ses illustrations, le trait d’Howard transpire les années 50 et ciel que c’est beau. Tout est en noir et blanc, et c’est mieux ainsi, la colorisation des covers desservent à mon gout le talent de Chaykin.

Vous l’aurez compris il sera donc difficile pour moi de vous recommander cette lecture.

Je ne peux cependant pas reprocher à ce récit une mauvaise écriture même si, par exemple, les années 50 n’apportent rien à l’histoire et ne sont là que pour servir le trait du dessinateur. Si vous êtes fan de Dallas, amour gloire et beauté, SAS, et fictions du même genre vous trouverez surement votre bonheur dans Satellite Sam, Les autres passeront leur chemin et trouveront surement plus de plaisir à lire du Joe Casey.

Dernier cover de Satellite Sam

Dernier cover de Satellite Sam

Commenter cet article